ACTUALITÉ LETTRES PLU & PADD LE PORT ESPACES BOISÉS

LETTRE D’INFORMATION MAI 2021

image default 250mb

Chers adhérents,

Voici notre deuxième lettre d’information après celle de janvier dernier. Sa brièveté relative est inversement proportionnelle à l’importance des nouvelles qu’elle contient, ne vous y trompez pas.

Trois évènements importants sont survenus sur cette dernière période de  quatre mois :

1.
La menace immédiate qui pèse sur les espaces boisés du littoral (dont certains sont boisés ou non)

2.
La mise en orbite du projet de rénovation du nouveau port de la Noëveillard qui impacte directement l’environnement de la corniche et de la plage de la Noëveillard ainsi que la sauvegarde de la ria bleue entre la digue de Gourmalon et l’entrée du nouveau port

3.
Le vote du PADD (Plan d’Aménagement et de Développement Durable) du PLU  par le conseil municipal.


                         1) Les espaces boisés du littoral

La pression de l’urbanisation sur le littoral a toujours été forte mais atteint depuis quelques mois une intensité exceptionnelle.  Les lois récentes qui poussent à  la densification en permettant la division des parcelles  favorisent cette urbanisation accélérée. La politique de développement de la Mairie accentue ce mouvement au lieu de le contrôler. Car elle peut le contrôler : il suffit de le vouloir. Elle a à sa disposition tout un attirail d’outils qui  lui permet par exemple d’empêcher les divisions de terrain sur des endroits connus mais encore faut-il les inventorier comme  devant être protégés. En fait, le discours du maire  est protecteur mais ses actes sont prédateurs.

En effet, non seulement la Mairie n’utilise pas ces outils  mais elle profite de toutes les occasions offertes par la loi non pas pour protéger mais pour urbaniser,  comme tout récemment en  accordant un  permis de construire sur une parcelle auparavant inconstructible et antérieurement  répertoriée en EBC (Espace Boisé Classé).

La Mairie aurait pu empêcher que cette regrettable loi s’applique (elle avait deux ans pour le faire) et si,  ne l’ayant pas fait,  la loi devait s’appliquer malgré tout,  elle pouvait encore l’empêcher  en profitant de la période de révision générale du PLU actuelle.

Face à ce qu’il faut bien appeler un certain cynisme, nous avons donc décidé de faire un recours contre ce permis de construire, gracieux dans un premier temps, sans doute contentieux plus tard, nous sommes en train d’y réfléchir. Ce recours gracieux a été en effet rejeté (comme 99.9% des recours gracieux).

Nous avons décidé également d’accélérer et d’amplifier la communication sur la disparition des espaces boisés du littoral dont nous vous avions parlé  dans  notre lettre d’information de Janvier. Nous avons réussi à faire  publier dans les délais les  plus courts un article dans le Courrier du Pays de Retz que nous joignons à cette lettre.

Cette communication  nous a permis d’apprendre d’ailleurs que face à cette pression (qui est remontée jusqu’au niveau du préfet), le maire a enfin décidé de  refuser le permis de construire sur une parcelle stratégique située à même le rivage (6 semaines avant, au téléphone, le maire disait à notre président qu’il ne pouvait rien faire pour l’empêcher !) C’est une très bonne nouvelle à prendre néanmoins avec une certaine précaution.


2) Le nouveau port de la Noëveillard

L’arrivée à échéance des conventions qui régissent l’administration du port, la vétusté des installations après 50 ans d’existence, tout cela explique la décision des opérateurs de ce port de lancer une opération de rénovation majeure du port actuel.

Des rumeurs insistantes couraient depuis douze/dix huit mois qui se sont matérialisées dans un article publié dans le Courrier du Pays de Retz (CPR)  (copie jointe) il y a à peine deux semaines. Même si le maire et le président du conseil départemental prennent une certaine distance avec ce projet, sa réalité est bien là et c’est plus ou moins ce qui nous attend si nous ne réagissons pas.

L’ADRP, de manière pragmatique, consciente de la défiguration du site provoquée par ce port soutient toute initiative de rénovation qui ne peut qu’améliorer les choses si les orientations retenues vont dans le bon sens.

L’ADRP a considéré comme absolument essentiel de se positionner très vite comme un interlocuteur incontournable du projet. Pour ce faire, elle a réagi en quelques heures à l’article paru dans le CPR  en publiant un communiqué sur le sujet dans le même journal. (Copie jointe).

A ce stade, l’ADRP demande qu’une approche de rénovation du port prenne en considération la réhabilitation de l’ensemble du site et pas seulement du port d’une part, et d’autre part une participation directe de la population et pas seulement des décideurs et des corporations concernées (pêcheurs, commerçants, usagers du port etc…). Une consultation avait été organisée pour la ria verte et on voit le résultat, nous direz vous ! Mais justement, forte de cette expérience et dûment informée par nous et espérons le par d’autres aussi, la population, cette fois, ne se laissera pas duper en prenant des vessies pour des lanternes. Du moins, on peut l’espérer.


3) Le vote du PADD par le conseil municipal de Pornic

ce document d’orientation du PLU est un document clef dans la procédure. Comme nous vous l’avions déjà expliqué, cette deuxième version est meilleure que la première sans nous enthousiasmer beaucoup car il donne toute latitude à une Mairie laxiste de faire ce qu’elle veut, en fait. Son vote est donc une étape importante dans le processus d’élaboration du PLU qui avance régulièrement.

Nous terminerons en disant  que de nombreuses personnes de Pornic nous consultent pour les aider qui, à sauver un arbre, qui, à sauver un espace boisé. Nos administrateurs prennent le dossier, l’étudient et aident à la rédaction de documents. Cela donne bien tort à ceux qui nous jalousent en disant que nous ne sommes pas constructifs et cela prouve que l’image de l’association dans l’esprit de ceux qui veulent vraiment défendre le site est très positive.

Nous nous approchons de l’été et de la période de tenue de notre assemblée générale annuelle. Nous espérons vivement que l’épidémie nous permettra malgré tout de la tenir en présentiel avec les précautions d’usage.


Avec nos amicales salutations associatives,

Votre Conseil d’Administration

PJ: deux pièces jointes dont une qui regroupe nos communiqués sur les espaces boisés et sur le nouveau port. Leur lecture est très importante.