Non classé

ESCALATORS Rendez vous avec la Mairie

Synthèse du rendez-vous du 22/05/2014 avec Mr Brard, Maire de Pornic 

L’ADRP a rencontré le Maire de Pornic le jeudi 22 mai. Il a écouté la requête que nous avons lue et qui reprend les conclusions de notre pétition (1071 signatures). Nous lui avons ensuite remis la pétition, accompagnée des commentaires que vous avez pu rédiger sur internet.

Nous avons joint au dossier des photos du site avec des vues prises du port et de l’arrière de la Chapelle ainsi que les pages du dossier administratif faisant référence à l’ancienne « servitude de vue » ainsi que celle du dossier de partenariat pour la rénovation de la Chapelle et qui traite aussi de l’importance de la vue.

Grâce à vous nous avons obtenu les engagements suivants :
– Le gel du projet pour une durée d’au moins un an.
– Le principe de sa modification substantielle s’il apparaît que cela soit nécessaire pour préserver le site
– L’organisation d’une large concertation avec la population avec éventuellement une exposition dans la chapelle de l’hôpital.

Nous devons cependant rester très vigilants, puisque le Maire fixe pour le moment trois contraintes aux évolutions du projet : même si le principe des escaliers roulants en plein air est abandonné, celui d’une liaison mécanique demeure et il veut également que cette opération s’effectue à coût zéro pour la collectivité, ce qui signifie qu’il y aurait bien un projet immobilier et enfin, il conserverait l’idée de la création d’un espace commercial de 250 m² pour y installer une enseigne. Dans son esprit, l’essentiel est la liaison mécanique, l’immobilier n’étant là que pour la financer. Nous avons rappelé l’exigence de la préservation de la vue directe sur le port depuis la rue.

Le nouveau directeur de cabinet du maire, qui prendra ses fonctions en août prochain, sera le directeur du projet. Les discussions ne commenceront donc qu’après, probablement pas avant septembre.

Nous reparlerons donc de tout cela à ce moment là. En attendant nous laissons la pétition ouverte : elle permet de diffuser l’information et de garder le contact avec vous via internet.

Le 22/05/14 Remise de pétition de l’ADRP au maire de Pornic sur le projet immobilier et la liaison ville basse-ville haute située avenue Foch à Pornic.

Monsieur le Maire,
L’ADRP a lancé le 18 février 2014 une pétition contre le projet dit «escalators ». Ce projet consiste à construire un ensemble immobilier avec 4 escalators dans le centre ville de Pornic pour relier la rue de la Marine à l’avenue Foch.
Ce Jeudi 22 mai 2014, nous avons l’honneur de vous remettre, Monsieur le Maire, cette pétition qui a récolté 1053 signatures dont une majorité de résidents permanents. Nous vous communiquons aussi tous les commentaires que les signataires se sont donné la peine de rédiger sans aucun filtre. Ils sont, pour leur grande majorité, pertinents.
Nous considérons donc que cette pétition est un grand succès.
Notre association est entièrement d’accord pour envisager une liaison ville basse- ville haute mais certainement pas dans les conditions dans lesquelles le projet actuel a été conçu et géré jusqu’à maintenant.
Nous vous communiquons donc notre requête rédigée dans l’esprit des commentaires qui ont accompagné la pétition :
Le point le plus important pour notre association est l’organisation par la mairie d’une consultation de la population sur le projet de liaison ville basse-ville haute. Tout le monde veut que cette liaison soit la plus douce possible et que l’esprit de « la servitude de vue » qui a concerné ce site pendant des décennies soit conservé. Le projet actuel ne semble pas correspondre à ce souhait. Il faut donc ouvrir le débat.
De ce point de vue, la seule information de la population sur le projet actuel (même avec un échafaudage installé) n’est pas une réponse à la hauteur de l’enjeu qu’est la protection du coeur du coeur de la vieille ville de Pornic. Le projet actuel est basé sur des orientations stratégiques antérieures sur lesquelles la population n’a pas été consultée. Les Pornicais veulent se prononcer sur l’ensemble de la problématique de la liaison ville basse -ville haute, pas sur un projet déjà finalisé.
D’une façon générale, la population doit être consultée AVANT l’élaboration de tout projet touchant au patrimoine. Nous pensons en effet qu’aménagement urbain et esthétique ne sont pas par nature contradictoires, tout comme les intérêts des résidents, des touristes et des commerçants peuvent être tout à fait convergents, si les bons compromis sont trouvés sous l’égide des élus municipaux.

Nous demandons donc à la mairie de:
1) Geler le projet tel qu’il a été approuvé par le conseil municipal sortant juste avant les élections municipales.

2) Organiser une consultation directe, honnête et ouverte de la population. Cette consultation traitera de manière distincte le sujet de la liaison ville basse-ville haute et celui de l’opération immobilière qui pourrait l’accompagner. Cette consultation devra permettre de recueillir alors les souhaits pour élaborer un projet alternatif, même s’il faut pour cela modifier le projet actuel. Elle devra inclure non seulement des informations techniques et financières précises mais aussi l’avis d’experts en matière de patrimoine urbain pour permettre à la population de donner des opinions éclairées.

3) de suivre les grands principes suivants qui guideront la réflexion des Pornicais:

3a) Respecter les contraintes environnementales:
• maintien de la large vue directe sur Gourmalon et la mer depuis la
rue Foch
• maintien, en perspective, de la découverte de la Chapelle de l’Hôpital et de l’Hôpital depuis de nombreux endroits de la ville
• maintien du jardinet avec un aménagement de son étagement en petite promenade verdoyante reliant le bas et le haut de la ville
• maintien de la rupture de l’alignement des immeubles à l’endroit du jardinet (pas d’immeuble allant d’une seule volée de la rue des Sables à l’avenue Foch)
3b) Minimiser REELLEMENT la dépense à la charge des budgets d’investissement et de fonctionnement de la commune.
3c) Donner, à un coût raisonnable, une réponse sérieuse aux besoins des personnes à mobilité réduite.

Notre association, avec d’autres associations environnementales si elles en expriment le souhait, sera totalement impliquée dans la mise en place de cette consultation et de la politique de communication qui devront être un exemple de collaboration positive entre la commune et les associations locales.

Une fois la consultation réalisée, nous demandons que la mairie en respecte les conclusions en initiant un nouveau projet ou en amendant le projet actuel.